AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue !
BANGBANGBABY, alias Three Bee est un forum RPG qui n'a pas de contexte. Nous ne vous imposons que deux choses : un lieu et des intrigues. Ces mystères sont mis en place pour pimenter vos RP de sortes à ce que ceux-ci ne soient pas toujours monotones ! Il peut également servir d'entraînement pour les personnes qui se lancent dans l'univers du RPG. Il n'y a pas de "niveau" de RP pour pouvoir s'inscrire sur le forum, tout ce que nous vous demandons c'est 10 lignes par RP. Le but est de s'amuser et de se détendre !
Le staff de BBB !
CINDY T. ANDERSON
Administrateur
Voir le profil
LOGAN V. ROCKAFELLER
Administrateur
Voir le profil
ALHEÏRI S. FENYANG
Administrateur
Voir le profil
AMAÉLIA DESTINY
Modérateur
Voir le profil
Passez votre curseur sur les images !
Nouveautés !
12/11 : JOYEUX ANNIVERSAIRE BANGBANGBABY ! ♥

Nouveau design ! Commentez ici
Mise en place des $AU (Dollars Australiens), soit la monnaie du forum sous peu. Nous avons déjà commencé et bientôt, celle-ci sera pleinement intégrée au forum! ;)


Partagez | 
 

 Prends moi pour un chat, aussi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hermes E. Galatea
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 25/07/2011
✗ DATE DE NAISSANCE : 07/05/1997
✗ ÂGE : 20
✗ MESSAGES : 18
✗ CITATION : « Zzz. Bzzz. Que tu m'aimes pas, hein ? »
✗ HUMEUR : La même que mon chien. Qui dort.
✗ EMPLOI : Rock Star.
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Prends moi pour un chat, aussi.   Mar 16 Aoû - 8:53
Hermes était consternée. Cette chanson l'avait suivie jusque là, jusque dans cette abyme. Elle se retint de cracher, ç'aurait été mal vu, par elle comme par d’autres. De toute façon, il n’y avait presque personne. Enfin presque. Le ciel était gris et le vent fort, ce qui ne donnait pas très envie de venir dans le coin. Hermes se questionna sur sa venue ; elle était sans raison. Elle divaguait complètement. La chanson en elle-même, elle ne la comprenait pas, mais ça la faisait rêver. Elle secoua la tête et retira ses écouteurs de ses oreilles, la musique disparu, mais l’air resta. Cela faisait une demi-heure qu’elle écoutait cette chanson en boucle. Inlassable, comme Melchior l’avait dit si amèrement. Bah. Qu’en avait-elle à faire ? Sur les falaises, elle pouvait compter sur l’anonymat quelques minutes au moins ; les gens se trouvaient distants et la pluie brouillait le regard. Un petit paradis qui la mettait de bonne humeur et qui l’excitait d’autant qu’elle ne l’était d’ordinaire. Elle sorti un chewing-gum de la poche de son kawai et se mit à mastiquer. Il y avait tout pour être heureux dans ce coin, même la pluie paraissait joyeuse. Un trop-plein de joie, comme l’auraient dit les autres. C’est pour ça qu’elle était seule d’ailleurs. Les autres ne voulaient pas montrer le bout de leur nez à la mer. Hermes se laissa tomber sur le sol, oubliant totalement l’herbe humide –se salissant donc le cul au passage, et se mit à scruter les horizons. On ne voyait rien, et c’est bien ça qui la comblait. Le néant c’est une chose qui faisait partie d’elle. Le soupçon de mélancolie qui venait de lui apparaitre comme évident la surprit, elle n’était pas forcément habituée à ça. Pas habituée à réfléchir. Avant toute chose, elle s’étira, puis passa une main dans sa chevelure orangée en faisant tomber sa capuche. Il pleuvait. « But it’s too late, but it’s too late, but it’s late to talk now… » Et ça reprenait, elle se remettait à la chanter. Après tout, qu’avait-elle à perdre ? Pas grand-chose, si ce n’est de se faire remarquer. Elle fit un instant abstraction de ses idées et récita, non sans quelques petites fautes, la chanson. Si quelqu’un avait été là, il aurait pu lui dire qu’elle n’avait pas perdu la voix, mais là, Hermes ne voyait pas grand monde. Enfin, si, deux trois personnes qui semblaient s’avancer à peu près vers elle. Instinctivement, elle sorti son bout de tissus vert citron et l’observa ; ça n’était pas totalement rassurant, mais ça l’était presque.
Revenir en haut Aller en bas
Sandy Everdeen
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 30/07/2011
✗ DATE DE NAISSANCE : 28/06/1996
✗ ÂGE : 21
✗ MESSAGES : 62
✗ CITATION : C'était bon, ça puait le rock'n'roll, ça puait l'amour et les joints pas trop chers. Et nous étions là, à nous tenir par les hanches, à faire sonner nos guitares et à refaire le monde dans nos chansons. ▬ Unknwon
✗ HUMEUR : Sarcastique
✗ EMPLOI : Photographe
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Prends moi pour un chat, aussi.   Lun 22 Aoû - 1:54
HERMES
Crie comme la musique, brûle-moi le coeur comme elle possède mon ouïe, fais-moi convulser.


La douce mélodie des vagues s’échouant doucement sur la plage. L’écume venant caresser dans un va-et-vient le sable chaud. Le soleil au zénith réchauffant le corps et le cœur des promeneurs. Un paysage de carte postal. Un spectacle qu’elle avait tant admiré, tant photographié. Prendre l’instant fatidique où l’arrangement de l’ombre et la lumière était le meilleur. Ici, l’été était doux. A Sydney la plage était d’une beauté singulière. Bien qu’il fasse beau, peu étaient les courageux qui osaient se baigner. Mais de tout cela on s’en fichait un peu. Aujourd’hui il ne s’agissait pas de ça. L’eau ruisselait sur sa longue chevelure basanée. Elle soupira doucement tout en décollant sauvagement une de ses mèches qui s’accrochait à son visage. Elle ferma les yeux. Aujourd’hui était un jour placide. Aucune envie particulière. Seule l’envie de s’abandonner à son art. Pour tout oublier et ne pas sombrer dans la démence de son esprit. Un jour sans son excès et sans sa folie. En ce jour, rien n’avait d’importance qu’il vente ou qu’il pleuve elle irait. Sans grande conviction elle s’était rendue sur la plage de Sydney. Elle avait marché un peu sur le sable après avoir enlevé ses talons et avant d’avoir été surprise par la montée de la mer, par la force du vent s’élevant et de la pluie qui avait brouillée sa vision pour quelques instants. Sandy faisait en quelque sorte le vide dans son esprit. Elle protégeait son appareil derrière son gilet de soie tout en courant sur le sable refroidie de plus en plus par la pluie. Elle regarda le ciel, pleurer et déposer ses larmes douces sur son visage. C’était une sensation étrange comme s’y elle n’avait jamais vu un tel spectacle. A vrai dire de la pluie elle s’en fichait.

❝ Bon sang, qu’est-ce que je fous là moi... Pensa-t-elle.

Et puis une idée germa dans son esprit. Elle reprit ses chaussures en main. Se baissant en scrutant la plage de toute part. Il n’y avait personne, elle était déserte là où elle était. Elle détailla ses vêtements pour voir s’ils tenaient le coup de l’averse. Mais qu’ils tenaient le coup ou pas ça n’avait aucune importance. Puis elle courut tout au fredonnant I just wanna run.


10 minutes plus tard. Les falaises, un endroit surprenant mais d’autant plus magique quand il pleuvait. C’était beau à voir les vagues venant mourir complètement sur les rochers. Son instinct l’avait guidé. Elle s’assit au bord de l’une des falaises avec une petite peur du vide qu’elle surmonta très vite. Sorti son appareil photos et commença à prendre des clichés de ce fabuleux paysage. Sandy faisait abstraction de tout ce qu’il l’entourait et ne remarqua même pas la présence d’une personne non-loin de là où elle était. C’est sa voix, une chanson qui la marqua. Comme la pluie brouillait sa vision spontanément, elle l’inconnue en photos. Clic, clic deux clichés très net. Une chevelure rousse. Sandy s’avança vers la jeune femme.

« ▬ Tiens, tiens… Hermes Galatea, sur cette plage par un jour de pluie sans son escorte ? Qui l’aurait cru. Dis-t-elle malicieusement.»

Sandy la détailla du regard. Et aperçu ce qu’elle tenait dans les mains : une sorte d’étoffe verte citron avec l’insigne d’Uroboros dessus. C’était assez surprenant de sa part, elle ne s’y attendait vraiment alors cette jeune rock star faisait partie de sa clique ? Comme quoi tout le monde pouvait s’incruster à Uroboros. Mais qu’elle était ses intentions ? Elle qui avait tout. La question aurait besoin d’être approfondie. Hermes était découverte, mais Sandy se gardait bien de lui dire qu’elle faisait partie d’Uroboros, peut-être le savait-elle déjà ; aucune importance c’était toujours un plus pour s’amuser tant qu’il était encore temps. Sandy lui afficha un sourire radieux. C’était une bien belle découverte qu’elle avait faite là. Cette journée si placide prenait une jolie tournure.
Revenir en haut Aller en bas
Hermes E. Galatea
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 25/07/2011
✗ DATE DE NAISSANCE : 07/05/1997
✗ ÂGE : 20
✗ MESSAGES : 18
✗ CITATION : « Zzz. Bzzz. Que tu m'aimes pas, hein ? »
✗ HUMEUR : La même que mon chien. Qui dort.
✗ EMPLOI : Rock Star.
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Prends moi pour un chat, aussi.   Jeu 25 Aoû - 2:22
À rencontre inattendue, réaction inattendue. Hermes ouvrit sa bouche en une sorte d'exclamation béha, une grimace que tout paparazzi aurait voulu avoir dans son appareil. Ensuite, elle se frotta le nez et se releva pour faire face à la nouvelle venue, serrant davantage son chiffon entre ses doigts. Bien qu'elle soit toujours plus petite que son interlocutrice, lui tenir tête debout était plus rassurant. Elle garda son air incrédule encore quelques secondes, puis, se rendant compte de la situation, elle remit sa capuche d'un coup de main et offrit à son tour un grand sourire à la jeune femme. Pas très sincère comme sourire, plutôt le genre de sourire que fait un enfant quand on le force à apparaitre sur une photo, mais c'était un sourire. Elle s'éclaircit la gorge.
« Il 'faut pas oublier « Extasy » ! Ça fait parti de mon nom aussi ! Très important le deuxième prénom. Pas oublier. Évidemment qu'Hermes c'est plus beau, plus doux, mais Extasy ça sonne plus rockeuse ! Je serais pas rockeuse sans ça. 'fin bon. »
Elle se tut pour scruter le visage de la demoiselle. Elle y trouvait un air de déjà vu. Un paparazzi ambulant ? Non, elle ne l'aurait pas abordée de cette manière. Fan-addict ? Non plus. Employée de la prod' ? Nop, surtout pas. Hermes baissa les yeux vers l'appareil qu'elle tenait entre ses mains. Photographe. Voilà, elle l’avait vue en photo dans une revue il y avait quelques jours de ça, accompagnée d’un petit texte et de deux ou trois charmantes photos. Sur le moment, elle n’y avait pas prêté attention, et avait surtout tourné la page pour voir les photos, même si l’intérêt n’avait été que de courte durée, mais là, elle sentait le besoin de relire l’article, d’en savoir un peu plus. C’est vrai, quoi, on a l’air con devant quelqu’un qui nous connait –plus ou moins- et dont on ignore tout. Hermes étant déjà assez conne comme ça, pas besoin d’en rajouter. Prudente, elle lia ses mains dans son dos et se pencha un peu en avant, scrutant la photographe.
« La pluie t’inspire ? Tu ne vas pas me paparazzier, dis ? »
Elle fronça les sourcils puis se reprit d'elle même en secouant la tête. Ben non, ben non. Au final, elle n'attendit pas vraiment la réponse et se pencha pour refaire ses lacets. Respectueusement, elle jetait quelques coups d’œils en biais à la jeune femme, essayant de paraitre pour le moins naturelle. Elle rangea son bout de tissus dans l'une de ses poches de kaway, puis se redressa complétement, une autre question sur les lèvres.
« Hrm... T'aurais pas un surnom, par hasard ? »
Façon maladroite et très mal posée de faire croire à quelqu'un qu'on sait son nom, mais que le surnom c'est mieux, quoi. Idée idiote qu'Hermes regretta aussitôt, mais qu'elle ne pouvait pas vraiment modifier ni effacer. Mine de rien, elle se mit à gonfler ses joues, pour faire passer toutes ses questions comme venant d'une curiosité infantile, qui n'avait pas évoluée depuis des années. Hermes, Hermes...
Revenir en haut Aller en bas
Sandy Everdeen
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 30/07/2011
✗ DATE DE NAISSANCE : 28/06/1996
✗ ÂGE : 21
✗ MESSAGES : 62
✗ CITATION : C'était bon, ça puait le rock'n'roll, ça puait l'amour et les joints pas trop chers. Et nous étions là, à nous tenir par les hanches, à faire sonner nos guitares et à refaire le monde dans nos chansons. ▬ Unknwon
✗ HUMEUR : Sarcastique
✗ EMPLOI : Photographe
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Prends moi pour un chat, aussi.   Jeu 25 Aoû - 23:29
HYBRIS
Elle a les yeux triste et le corps du christ, elle aime bien traîner par ici le corps comme un festin, pour offrir aux chiens le vide entre ses reins.


Le vent se faisait de plus en plus fort. Tandis que Sandy était plus trempée que jamais. Ce n’était pas un problème tant que son appareil lui était à l’abri. Il faut savoir que cette chose était comme son enfant, elle le cajolait d’une manière si protectrice et maternelle, qu’on aurait pu croire que Sandy avait un cœur. Un cœur ? Une chose absurde bien sûr qu’elle en avait un…

« ▬ Extasy ? Alors. Hum je tâcherais de m’en souvenir…»

Mensonge. Cinq minutes plus tard ; elle ne s’en rappellerait même plus. C’était juste un moyen de ne pas frustrer la jolie jeune fille. Elle n’avait pas envie de faire face à un quelconque caprice de star. Elle n’était pas d’humeur. Alors elle allait brosser dans le sens du poil. Mais Extasy c’était intéressant comme deuxième nom. Les parents d’Hermes devait être tombé sur la tête ou être des militants toxicomanes comme on en trouvait aux USA pour lui attribuer un nom pareil. Peu importe quelle raison les avait poussé à faire ça, mais c’était d’une futilité… Sandy ne s’encombrait pas de tant de noms, peut-être en avait-elle un deuxième nom. C’était peu probable enfin déjà que son surnom comme gravé sur son crâne…

Elle détaillait son interlocutrice tout en serrant un peu plus son appareil contre elle. Hermes avait une très jolie chevelure rousse et des airs assez enfantins. Sandy pensait qu’elle aurait pu être considéré comme jolie si elle n’avait pas un air si maladif mais c’était son avis, proprement subjectif. A trop passer son temps à lire les potins, voilà qu’elle en était devenue médisante bien sûr elle se cachait bien de le dire en face aux intéressés mais c’était devenue comme une habitude, une mauvaise habitude. Hermes la camée, était un spécimen très complaisant à décrypter.

« ▬ La pluie t’inspire ? Tu ne vas pas me paparazzier, dis ?

▬ La pluie oui en un sens… Mais tu m'inspires beaucoup plus. Oh tu n’as pas à t’en faire chère Hermes, je ne donnerais ces clichés que si on m’en offre un bon prix… Tu sais je suis assez à court d’argent en ce moment alors il faut bien remédier à ça quand j’en ai l’opportunité. »

Franche pour la première fois depuis longtemps. Elle rigolait doucement avant de tirer la langue à Hermes. Qu’elle le prenne mal ou pas ça lui était égal. Elle lia les paroles aux gestes en sortant son appareil et en prenant une dernière photo de la rockeuse. Puis elle rit une dernière fois en tournant une de ses mèches autour de son doigt. C’était assez plaisant de la taquiner comme ça un jour où elle n’était pas d’humeur à se montrer comme elle était réellement, il fallait quand même assouvir désir de mal faire même avec une de ses acolytes.

Puis la rock star lui posa une question à laquelle elle ne s’attendait pas. C’est vrai qu’elle aurait voulu jouer la carte de l’inconnu aussi longtemps que cela pouvait être possible, mais elle ne pensait pas que cela allait durer aussi peu de temps. Elle ignora pendant un instant sa question et se rapprocha du bord de la falaise où elle était pour feindre un spectacle digne d’être pris en photo. Puis elle se revint devant Hermes.

« ▬ Hybris. Tout le monde m’appelle ainsi. Mais mon prénom est Sandy. Ne trouve pas ça jolie Hybris ? Ça pue le péché à plein nez. Ce que je suis. »

Elle dit ça tout en regardant le ciel pleuvoir, comme si elle se disait ça à elle-même, comme si c’était une manière de voir la vérité en face. Hybris fragile chose, décadence d’une femme, orgueil pourri. Tel était Sandy.
Revenir en haut Aller en bas
Hermes E. Galatea
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 25/07/2011
✗ DATE DE NAISSANCE : 07/05/1997
✗ ÂGE : 20
✗ MESSAGES : 18
✗ CITATION : « Zzz. Bzzz. Que tu m'aimes pas, hein ? »
✗ HUMEUR : La même que mon chien. Qui dort.
✗ EMPLOI : Rock Star.
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Prends moi pour un chat, aussi.   Lun 29 Aoû - 8:03
Que ce soit Hybris ou Sandy, la photographe paraissait soudain bizarre face à Hermes. Elle était presque semblable à une ou deux personnes qui s'étaient bien foutu de la chanteuse, jusqu'à ce que les autres interviennent. Hermes se posait des questions. Elle avait fait disparaitre sa main dans son blouson et toisait Sandy du regard, même si celle-ci paraissait trop ailleurs pour y répondre. Hybris, Hybris, Hybris. Qu'est-ce que ça pouvait bien vouloir dire, d'abord ? La jeune fille maudit son esprit inculte, avant de se laisser aller vers une autre pensée. Argent, pognon. Elle était comme les autres en fait. Bien qu'elle face partie intégrante de ces personnes, la chanteuse n'aimait pas savoir que quelqu'un qu'elle côtoyait était aussi touchée qu'elle par ce trafique d'argent. C'était d'ailleurs l'une des seules priorités mondiales sur laquelle elle ait une opinion -l'auteur n'est pas certaine du français du sa phrase D8. Un coup de vent renvoya de nouveau la capuche de la jeune fille en arrière, et la pluie ne manqua pas de venir la tremper au passage. Hermes détourna alors son attention de Sandy pour s'ébrouer tel un chien, ou un chat pas vraiment normal. Ensuite, l’air de rien, elle sorti un gros billet de sa poche, puis se leva pour aller le tendre à Sandy, l’air apitoyé. Elle regarda le sol, puis soupira, et, au final, rangea le billet, comme si elle n’avait jamais fait ce geste. Cette partie d’elle, toujours présente qui demandait « qu’est-ce que je dois faire ?! » commençait à s’énerver, à la pousser à agir. On l’aurait crue en pause. Enfin, elle se serait crue ainsi. Une nouvelle fois, elle leva son regard vers la photographe. Ce qu’elle était grande.
« Dis… Hybris, pourquoi es-tu un pêché ? Tu pourrais être humaine, comme tout le monde, non ? »
Tout à coup, le fait d’avoir été prise en photo à son insu n’était plus très important pour Hermes. Ou plutôt, il prenait un aspect positif. Pour sortir de pareilles sottises, cette fille devait bien avoir un talent, au moins pour la photo. Un piètre artiste ne serait pas si inspiré, même dans sa parole. Le cerveau de la jeune fille cherchait, fouillait, découpait cette conclusion. Depuis quand avait elle la capacité de faire ce genre de réflexion ? Elle se surprit elle-même à penser ça, puis se laissa à nouveau atteindre par le brouillard qui lui servait habituellement de muraille pour son esprit. Elle vint se gratter le bout du nez, puis se mit à mordiller sa lèvre. Et puis, et puis. Elle en avait d’autres, des questions comme ça, plusieurs autres. Les questions d’une enfant, ou d’une jeune adulte inconsciente. Savait-elle que ces questions lui avaient déjà couté de mauvaises soirées ? Pas vraiment, l’oubli s’était installé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sandy Everdeen
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 30/07/2011
✗ DATE DE NAISSANCE : 28/06/1996
✗ ÂGE : 21
✗ MESSAGES : 62
✗ CITATION : C'était bon, ça puait le rock'n'roll, ça puait l'amour et les joints pas trop chers. Et nous étions là, à nous tenir par les hanches, à faire sonner nos guitares et à refaire le monde dans nos chansons. ▬ Unknwon
✗ HUMEUR : Sarcastique
✗ EMPLOI : Photographe
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Prends moi pour un chat, aussi.   Lun 29 Aoû - 10:06
Elle trouve refuge de cette façon, sous couvert, se cacher. Elle veut toujours se noyer lorsque vous partez s'il vous plaît montrez-lui comment respirer doucement. Et elle va traverser les océans comme jamais auparavant.


Double personnalité, double jeux, double je ; ça pouvait être déroutant et pourtant là où se terrait Sandy, Hybris n’était pas très loin. La photographe semblait avoir largué Hermes en court de route, elle se perdait dans des réflexions qui pullulaient de plus en plus dans son esprit en tout cas ça y ressemblait vaguement de par la tête songeuse qu’elle lui affichait. C’était à la fois très mignon et comique, rare était les personnes qui comprenaient ce qui se passait dans le subconscient de Sandy, elle-même s’y perdait, s’y noyait, y crevait. Le vent s’amusait à laisser paraître la chevelure flamboyante de la rockeuse. Elle secoua ses cheveux ne manquant pas de moyen encore un peu plus le visage de la jeune femme qui regrettait de plus en plus d’être trop têtue pour regarder la météo avant de sortir son joli cul dehors.

Hermes lui tendit un billet comme pour trouver un compromis avec un air de pitié qui lui fit manquer un battement de cœur. C’était un geste assez stupide, elle se ravisa vite en le rangeant mais la compassion qu’elle exprimait dans son regard lui donnait envie de gerber. Elle rit jaune. Elle détestait les démonstrations de pitié, de compassion, de miséricorde où d’autres synonymes tout aussi répulsif. Même que ce soit par simple acte dénué de mauvaise pensée s’en était trop, elle ne le supportait pas. Parce qu’Hermes se sentait d’autant plus supérieur qu’elle pouvait lui donner son argent ? Elle n’en voulait pas et encore mieux venue d’elle. Elle eût l’envie de lui hurler dessus, de se jeter sur elle pour abîmer son corps maladif. Et pourtant elle n’en fit rien. Elle s’accroupit à ses côtés, rapprochant son visage près de son oreille en lui feignant un sourire amical.

« ▬ Je ne peux pas. C’est tellement ennuyeux. Tu es une personne normal toi ? Je pensais que les drogués étaient très mal considérés par la société n’est-ce plus le cas où ton statut de rock star joue en ta faveur. Vivre dans le péché est beaucoup plus jouissif mais je ne vais pas te l’apprendre. Elle fit une pause lorgnant les réactions d’Hermes. Je suis humaine mais je ne cherche pas à être normale. Tu devrais le savoir toi fidèle d’Uroboros. »

Encore une fois, elle avait l’impression d’être supérieur à cette fille. Quand bien serait le moment de trouver quelqu’un à sa juste valeur, elle le réduirait en poussière l’écrasant avec ses talons aiguilles. C’était con mais c’était ça Hybris. Elle n’avait pas la langue dans sa poche. Elle rit doucement se couvrant la bouche de ses doigts finement manucuré et vernis. Salle poupée barbie qu’elle était c’était un fléau qui vous rongeait. Elle caressa de main droite délicatement la peau d’Hermes.

« ▬ Tu es naïve très chère Hermes. Mais je t’aime bien alors devenons amie ? »

Sandy la regardait longuement comme pour attendre une réponse extrêmement importante. Etre perfide mais pas trop même avec ses acolytes était une de ses règles d’or. Elle sourit encore une fois. Le vent commençait à se calmer et la pluie aussi, enfin ça en avait l’air. Sandy imita Hermes en se secouant comme elle les cheveux. C’était très comique à voir, mais aussi très efficace. Elle sifflota l’un des airs les plus connus de Genesys reprenant des photos tranquillement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hermes E. Galatea
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 25/07/2011
✗ DATE DE NAISSANCE : 07/05/1997
✗ ÂGE : 20
✗ MESSAGES : 18
✗ CITATION : « Zzz. Bzzz. Que tu m'aimes pas, hein ? »
✗ HUMEUR : La même que mon chien. Qui dort.
✗ EMPLOI : Rock Star.
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Prends moi pour un chat, aussi.   Lun 5 Sep - 1:13
« ▬ Je ne peux pas. C’est tellement ennuyeux. Tu es une personne normal toi ? Je pensais que les drogués étaient très mal considérés par la société n’est-ce plus le cas où ton statut de rock star joue en ta faveur. Vivre dans le péché est beaucoup plus jouissif mais je ne vais pas te l’apprendre. Je suis humaine mais je ne cherche pas à être normale. Tu devrais le savoir toi fidèle d’Uroboros. »
Hermes tenta de se reculer. C'était quoi, cette fille ? Un monstre ? Une personne juste un peu bizarre ? Un être venu de l’au-delà pour lui prendre tout ce qui lui est cher ? La jeune fille secoua la tête une nouvelle fois, mais pour faire partir les pensées dites « mauvaises », cette fois. L'eau dégoulinait sur son visage tant la pluie avait forcé, même le kaway n’y pouvait plus rien. L’atmosphère était orageux, maintenant, plus rien à voir avec la bruine. Une petite tornade, même, avait ses chances de se créer, ou bien une tempête minime. Mais ce n’était pas l’inquiétude du moment. La chanteuse se mit à scruter la photographe, cherchant à entrer en contact avec son regard, d’y lire une quelconque réponse, une étincelle affirmant qu’elle déconne. Mais non, rien. Elle avait beau être naïve, Hermes n’en était pas moins pétocharde, et là, là… elle se rongeait les sangs. Le vent tourna, mais rien ne changeait. La gamine eu une dernière suffocation lorsque la jeune femme se pencha vers elle. Pourtant, le contact fut doux, rien qui puisse, à l’ordinaire, affoler la rouquine. La première phrase prononcée était vraie, et Hermes ne broncha pas. Tandis qu’à la deuxième, elle toussa. Les clichés furent pris rapidement, mais la star, s’impatientait. Soudainement, elle se releva, sourcils froncés, puis s’épousseta. D’un coup de main, elle balança toute pensée compromettante à la poubelle, comme on dégage une mouche. D’abord, elle retroussa les lèvres, toute animale qu’elle était, puis décida de reculer, enfonçant l’une de ses mains au fond d’une poche, à la recherche désespérée du bout de tissu chétif, à la recherche d’une prise. Elle grogna, un peu.
« Tu me fais peur, Sandy. Tu es très jolie mais étrangement féroce. Je. J’aime pas ça. J’ai envie détaler en courant, tout aussi naïve que je sois. Je suis peu être idiote, mais je veux survivre. J’ai l’impression que le malheur va me tomber dessus si je reste là. Ne serait-ce qu’à cause d’un simple sourire. Quand… Je… Si j’ai parlé d’humanité, je n’ai pas parlé de normalité, le pêché c’est mal. »
Hermes refoula une envie de détaler, encore une fois. Les choses avaient changé, de plus, Sandy pouvait très mal prendre ces mots, auxquels la rouquine n’osait même plus penser. Il y avait soudain tant de possibilité pour qu’un malheur se produise. Hybris, pouvait bien répondre d’un phrase venimeuse, elle en avait la capacité, c’était certain, ou même s’énerver et, qui sait, balancer la rockeuse par-dessus la falaise ? Aussi loufoques que pouvaient être ses pensées, Hermes essayait toutes les solutions, toutes les probabilités, qui pourtant se présentaient par milliers. Par milliards, même. Puis elle fit une halte psychique (tu imagines, le vide quoi). Au fait, au fait. Uroboros. Si Sandy s’y prenait si bien pour les repérer ces personnes, elle devait bien en faire partie. Hermes se sentie illuminée par son raisonnement. Bien qu’il soit absurde, elle se sentit intelligente d’avoir pensé à ça, comme à chaque nouvelle idée Hermeséenne. C’était typique de sa personnalité, ça. Au moins, elle reprenait du poil de la bête. Elle se releva un peu et fit face à son aînée, une lueur d’espoir dans le regard.
« T’es d’Uroboros, hein ?! »
Elle souriait presque, son regard montrait tous ses traits enfantins, jusqu’à ce qu’elle ne ravale sa salive et vienne se mordre le poing. Et si, en fait, elle était des Dust Pirates et repérait les personnes d’Uroboros pour leur faire la peau ? Hermes glissa sa main dans son pantalon pour attraper son couteau-suisse « discrètement ». Panique, panique, panique !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


about me

MessageSujet: Re: Prends moi pour un chat, aussi.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Prends moi pour un chat, aussi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Et un entretien pour la cabane dans le vieux chêne, un.
» Prends moi pour un con, je te dirai rien ! [PV Tim]
» Viens prendre ta claque !!!
» Regler le volume de la musique
» Un rp pour le chat?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANGBANGBABY • Three Bee. :: Falaises & rochers-
Sauter vers: