AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue !
BANGBANGBABY, alias Three Bee est un forum RPG qui n'a pas de contexte. Nous ne vous imposons que deux choses : un lieu et des intrigues. Ces mystères sont mis en place pour pimenter vos RP de sortes à ce que ceux-ci ne soient pas toujours monotones ! Il peut également servir d'entraînement pour les personnes qui se lancent dans l'univers du RPG. Il n'y a pas de "niveau" de RP pour pouvoir s'inscrire sur le forum, tout ce que nous vous demandons c'est 10 lignes par RP. Le but est de s'amuser et de se détendre !
Le staff de BBB !
CINDY T. ANDERSON
Administrateur
Voir le profil
LOGAN V. ROCKAFELLER
Administrateur
Voir le profil
ALHEÏRI S. FENYANG
Administrateur
Voir le profil
AMAÉLIA DESTINY
Modérateur
Voir le profil
Passez votre curseur sur les images !
Nouveautés !
12/11 : JOYEUX ANNIVERSAIRE BANGBANGBABY ! ♥

Nouveau design ! Commentez ici
Mise en place des $AU (Dollars Australiens), soit la monnaie du forum sous peu. Nous avons déjà commencé et bientôt, celle-ci sera pleinement intégrée au forum! ;)


Partagez | 
 

 Que veux tu? {PV:Logan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dimitri L. O'Sullivan
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 21/12/2010
✗ DATE DE NAISSANCE : 25/04/1992
✗ ÂGE : 25
✗ MESSAGES : 161
✗ CITATION : « bref. Va clasher ma grand mère pour un niveau équitable. »
✗ HUMEUR : Nobody knows.
✗ EMPLOI : Hôte & Doberman de Logan.
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Que veux tu? {PV:Logan}   Dim 10 Avr - 22:38
Je suis fou avec toi


"Je voudrais ce magnifique Irlandais Roux, s'il vous plait."
L'argent passe d'une main à l'autre, de ce fait, mon job commence. Les femmes lisent beaucoup de roman d'amour, elle croit filer le parfait amour avec un mari tout aussi parfait. Mais elle se rend vite compte que cet amour est superficiel et qu'aucun homme ne sera à la hauteur de ses stéréotypes. C'est là que j'interviens dans l'host Club. Je m'occupe des demoiselles cherchant la perfection. Vous croyez que c'est un boulot de rêve? Un "hôte" payé des millions par semaine reste un gigolo. Je déteste ce boulot.

En sortant un soir de l'hôtel, à la fin du boulot j'entendais des ricanement excessif. Encore pire que les gloussements des filles riant à mes vannes pourraves. Les Pirates... C'était eux et il encerclait un gars sans défense, je ne le voyais pas car il y avait trop de monde; Mais la tignasse semblait être bel et bien rousse... J'esquissais un sourire avant de m'avancer vers notre gang ennemi, les mains dans les poches.


(10 Sans la balise... O_O)
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Rockafeller
avatar
THE BORE KILLS THE BOREAS ϟ

about me
Masculin
✗ INSCRIPTION : 11/11/2010
✗ MESSAGES : 946
✗ CITATION : « Les notes dansaient en rythme sur un air électro. Acide. Pulsions électriques. Une étincelle, harmonie démentielle. »
✗ EMPLOI : Serveur & chef suprême d'Uroboros à ses heures perdues
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   Lun 11 Avr - 9:27
UNE PARTIE D'ÉCHEC, MON BON ROI ?

Des rires, encore des rires. Et me voilà maintenant encerclé, comme prit au piège par les quelques sbires de mon ennemie jurée, ou pas. De vulgaires pions à la botte de la reine noire et de son cavalier. Je me jouais d’avance quant à ce qu’il allait en résulter. Oh non bien sûr, tout était déjà orchestré par mes soins. À chaque fois que je tournais, changeais de direction et de rue, c’était dans le seul but de me rapprocher de mon ultime lieu de rendez-vous. Comme il est amusant de voir qu’ils sont aussi naïfs que leur propre chef. Le cas contraire n’aurait sans doute pas été aussi hilarant. Ils se sentaient puissants, intimidants, mais je ne ressentais rien de tel. Au contraire, je… riais.
    « Cinq contre un, quel courage. Mais vous semblez caresser l’illusion de pouvoir abattre le roi aussi facilement. »
Une silhouette. Je pressentais depuis un instant l’arrivée de mon fidèle molosse, toujours d’attaque et prêt à défendre son maître à la moindre occasion qui se présente. Leurs gloussements se turent. Maintenant sur la défensive, prêt à mordre au moindre clignement de paupière de ma part. De pauvres chiens enragés, affamés, à la recherche d’un faible gibier.
    « J’engage le fou. » Le voilà maintenant, à mes côtés, toujours aussi serein et imposant. Prêt à en découdre de cette bande de lâches. « J’espère que t’es pas trop rouillé. »
J’esquissais un sourire. Plus rien en ce monde ne pouvait gâcher cet instant. Échec et mat.


Spoiler:
 

________________________

「 BEYOND MONDAY 」 – exploding heads with bass sounds


Dernière édition par Logan V. Rockafeller le Mer 18 Mai - 2:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri L. O'Sullivan
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 21/12/2010
✗ DATE DE NAISSANCE : 25/04/1992
✗ ÂGE : 25
✗ MESSAGES : 161
✗ CITATION : « bref. Va clasher ma grand mère pour un niveau équitable. »
✗ HUMEUR : Nobody knows.
✗ EMPLOI : Hôte & Doberman de Logan.
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   Mar 12 Avr - 0:15
Un roi, Une reine mais trop de Pions inutiles...




Qu'avais t-ils bien put avoir dans leurs tête ce soir là pour oser s'attaquer au chef des Uroboros ? J'admets que Logan n'a jamais eu une corpulence très imposante mais de là à le prendre pour un gringalet. Et puis...S'attaquer à cinq contre un n'était pas une gloire. Les Pirates étaient vraiment méprisables, je pense qu'une quelquonque coopération était impossible.

« Je pense qu'il n'y a rien à ajouter. » Soufflais-je entre deux pas en m'avançant près du regroupement des Dust.
Ils n'avaient peut'être jamais vu mon visage mais ils connaissaient tous ma réputation. Ils pouvaient bien tenter de se sauver la face en m'insultant de chien; Ma morsure n'en serait que d'autant plus violente.

« Le fou? J'ai plus la puissance de la reine, non? » Je ricanais avec mon vieil ami avant de reprendre une mine complètement sérieuse. S'il s'agissait d'un jeu pour mon maitre, il s'agissait d'un terrain pour moi. Je lançais rarement le premier coup, c'est pourquoi je me contentais de me poser devant Logan, un regard hautain scotché à mon visage. Enfin le plus petit de la bande bougea et sortit - je ne sais d'où- un bout de bois que je m'empressai d'esquiver. Poussant Logan sur le côté pour qu'il puisse observer le spectacle en sureté. Le combat était amorcé et vu la lenteur de leurs mouvements...C'était gagné d'avance.


Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Rockafeller
avatar
THE BORE KILLS THE BOREAS ϟ

about me
Masculin
✗ INSCRIPTION : 11/11/2010
✗ MESSAGES : 946
✗ CITATION : « Les notes dansaient en rythme sur un air électro. Acide. Pulsions électriques. Une étincelle, harmonie démentielle. »
✗ EMPLOI : Serveur & chef suprême d'Uroboros à ses heures perdues
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   Mar 12 Avr - 5:30
ÉCHEC AUX PIONS !

Fusillés du regard, tels des bêtes en cage. Nos ennemis, semblables à des lions à qui l’on jetterait deux beaux morceaux de viande fraiche, prêt à se jeter pour être le premier à les savourer. De toute évidence, aucun d’entre eux ne savait ce qui l’attendait et encore moins à qui ils avaient affaire. Du moins, pour l’instant. La puissance d’une reine ? Oh non bon Loïc, c’était bien plus que cela. Si le roi avait un jumeau, tu en serais l’acteur du rôle parfait. Fort et vaillant. Sage et stratège. Mais le roi est unique, un quelconque frère aurait été supprimé dès la naissance. C’est pourquoi tu es mon fou. Et je n’ai sans doute pas besoin de te le rappeler. Je sens cette envie qui te pousse, mais tu résistes. L’air serein. Oh que j’aime ce sourire.

Humilié, l’un des Pirates avait eu la malchance d’engager le jeu. Un jeu, oui. Esquivé d’un mouvement de tête, une planche de bois vint s’écraser sur le bitume encore humide. Bousculé, le recule me poussa en retrait. Me voilà donc spectateur de cette scène. Un contre un, je pensais bien que cela restait largement dans ses cordes, mais voyant le reste du groupe s’approcher, je ne pouvais rester de marbre. Un élan de discrétion et me voilà derrière eux, prêt à attaquer. Les bras reposant sur les épaules de deux d’entre eux, un sourire mielleux.
    « On ne m’avait pas dit que les Dust Pirates étaient aussi tactiques, je suis impressionné. Un coup de main, peut-être ? »
Surprise ! À mourir de rire. Un clin d’œil en direction de mon vieil ami. It’s a show time. Je ne m’engageais que rarement dans une bataille comme celle-ci, mais j’étais de bonne humeur. Comme toujours en y réfléchissant bien. Qu’advient-il donc de cette fin déjà pré-écrite ?

________________________

「 BEYOND MONDAY 」 – exploding heads with bass sounds


Dernière édition par Logan V. Rockafeller le Mer 18 Mai - 2:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri L. O'Sullivan
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 21/12/2010
✗ DATE DE NAISSANCE : 25/04/1992
✗ ÂGE : 25
✗ MESSAGES : 161
✗ CITATION : « bref. Va clasher ma grand mère pour un niveau équitable. »
✗ HUMEUR : Nobody knows.
✗ EMPLOI : Hôte & Doberman de Logan.
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   Mar 12 Avr - 8:39
Pions de chair et de Sang




Les mouvements de mes coups étaient devenus mécanique, trop peut-être? Les visages terrassés de peur n'existaient plus dans les ruelles sombres de Sydney. Chacun semblaient apprécier la douce odeur du masque illusoire qu'ils portaient. Les Pirates...Les Uroboros; Nous étions semblables et si différents. Mais aux yeux du trottoir, notre sang était le même. Que se soit le mien ou le leur qui éclaboussait le pavé, je ne me retenais pas. Une victime à terre, ce ne sera pas mon sang qui coulera en premier. Mais, à peine eus-je le temps de me retourner qu'un autre membre me sauta dessus avec fureur. Bonnet, mitaines, chaussures trouées; Il devait avoir quoi...16 ans à tout casser ?

« Avec plaisir vieux... »
Soufflais-je avant d'envoyer voler le parasites dans les poubelles quelques mètre plus loin. Je ne me lasserais jamais du sourire de Logan, toujours si vif, certain et imprévisible. Si j'avais à le faire, si j'avais à donner ma vie pour quelqu'un; Se serait lui. Personne d'autre. Il restait trois Pirates debout mais il n'étaient pas aussi gringalet que les deux premiers. J'avais peur que mon frère de sang ne se blesse, malgré qu'il sache lui aussi se défendre. Au bout de la rue, une silhouette feminine passait rapidement, mais pas assez pour que les Dusts ne s'en rendent pas compte...

« M-Merde... Faut les chopper! »

Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Rockafeller
avatar
THE BORE KILLS THE BOREAS ϟ

about me
Masculin
✗ INSCRIPTION : 11/11/2010
✗ MESSAGES : 946
✗ CITATION : « Les notes dansaient en rythme sur un air électro. Acide. Pulsions électriques. Une étincelle, harmonie démentielle. »
✗ EMPLOI : Serveur & chef suprême d'Uroboros à ses heures perdues
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   Mer 13 Avr - 4:43
LA TOUR ENTRE EN JEU

Les gangs ne sont plus ce qu’ils étaient depuis leur fondateur. Loïc faisait maintenant face à un mioche d’à peine seize ans. Sais-tu au moins qu’elle est la raison de notre conflit actuel ? Si je devais te poser la question, tu n’aurais sans doute rien à me répondre. Te mêler d’un combat qui ne sera sans doute jamais le tien. Deux d’entres eux jonchais maintenant le pavé humide et voyant leur état, ils n’étaient sans doute pas prêts de se relever avant un bon moment. Cinq moins deux, il restait plus que trois Pirates encore debout et Dimitri, les poings irrités, avec d’autant plus d’entrain qu’il voulait vite en finir. Mais elle eut la mauvaise idée de se trouver en ce lieu au mauvais moment. Une totale inconnue. Rapidement prise au piège par les trois hommes, un couteau sous la gorge tel un otage. Trop tard. Je laissais s'échapper un souffle. Un air désespéré. Dimitri, une once d'ennuis. Une faille dans la muraille du roi ? Certainement pas.
    « Mais qu’est-ce qu’on va faire de toi, ma belle. »
Un pas en arrière, forcé. Réfléchis. Une idée ? Oui, bien sûr. J’avais en main le téléphone de l’un des deux gars que j’avais précédemment surpris. Celui-ci en main, j’observais du coin de l’œil l’heureux propriétaire fouillant ses poches de fond en comble à sa recherche, tout en composant un numéro qui n’était inconnu de personne et surement pas type comme eux. Une sonnerie, puis deux… Une voix féminine.
    « Pourriez-vous envoyer une ambulance ? » Ignorant totalement les trois agresseurs qui s’excitaient comme des puces, on entendait les beuglements de mon interlocutrice. « La rue adjacente au Grand Hôtel. Le nombre de blessés… » Jetant un œil sur les deux vaincus, j’esquissais de nouveau ce sourire qui me caractérisait tant. « Cinq personnes. »
Raccroché. Lancé en arrière l'appareil vint s'écraser à terre. Humiliés. C’était beau à voir, leur expression en ce moment même témoignait d’un agacement forcé. Deux vinrent se jeter sur nous, injuriant de plus belle des insultes à notre attention. Comique. En échec, une nouvelle fois.


Spoiler:
 

________________________

「 BEYOND MONDAY 」 – exploding heads with bass sounds


Dernière édition par Logan V. Rockafeller le Mer 18 Mai - 2:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri L. O'Sullivan
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 21/12/2010
✗ DATE DE NAISSANCE : 25/04/1992
✗ ÂGE : 25
✗ MESSAGES : 161
✗ CITATION : « bref. Va clasher ma grand mère pour un niveau équitable. »
✗ HUMEUR : Nobody knows.
✗ EMPLOI : Hôte & Doberman de Logan.
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   Ven 22 Avr - 21:38
Le Fou à la rescousse



Le portable tomba sur le pavé, je m'avançais calmement vers lui avant de poser mon pied dessus pour l'écraser. J'aurais préféré que ce soit la tête d'un de ses abrutis qui se trouvent là. L'arrogance de mon ami provoquait en moi une sorte d'adrénaline, de défi à relever. Les Dusts s'étaient attaqués à une inconnue, dans un but étrange. C'est vrai, que croyaient-ils? Que parce qu'ils menaçaient une demoiselle nous n'allions pas riposter ? En voila un raisonnement bidon; Surtout quand on est aussi facilement irritable. En effet, sous le petit mouvement non pas anodin de Logan, deux des trois Pirates restants s'abattirent sur nous. Je fis un signe de tête à mon ami rouquin; Il valait mieux qu'il s'occupe du dernier retenant la pauvre inconnue sortie de nul part. Mes poings s'occuperaient du reste.

Je détestais plus que tout utiliser des armes, c'était bien pour les faibles. Comme ces idiots de pirates qui pensaient pouvoir venir à bout du chef des Uroboros. C'était à la limite du pathétique sur ce coup là.

« Viens voir Papa » Murmurai-je calmement en attendant que les deux brutes n'atteignent la distance parfaite pour un ravalement de façade.

Le premier arriva plus rapidement que l'autre. Bonheur pour moi qui n'eut pas à réfléchir lequel frapper en premier. Il avait avancé son poing depuis au moins trois minutes, ce ne fut pas trop hard d'esquiver pour me retrouver derrière lui. Je levai mon pied pour lui mettre un coup dans le dos, histoire qu'il tombe sur le pavé pendant que je m'occuperais de l'autre taré s'approchant de plus en plus. Le premier tomba donc comme une masse sur le sol, mais il allait forcément se relever. L'autre arriva , les poings décorés de noir et gris. Un poing américain...Pas très fairplay tout ça. Je me mis en position de combat pour essayer de le "réceptionner" au mieux. Malheureusement le premier Pirate s'était levé plus vite que prévu et m'éclata une planche de bois sur le crâne. Sous la force du coup je tombai sur mes genoux. Une légère odeur métallique se fit sentir autour de moi. Du sang ?

« Mon pantalon est foutu maintenant... »
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Rockafeller
avatar
THE BORE KILLS THE BOREAS ϟ

about me
Masculin
✗ INSCRIPTION : 11/11/2010
✗ MESSAGES : 946
✗ CITATION : « Les notes dansaient en rythme sur un air électro. Acide. Pulsions électriques. Une étincelle, harmonie démentielle. »
✗ EMPLOI : Serveur & chef suprême d'Uroboros à ses heures perdues
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   Mer 4 Mai - 2:42
COLORBLOOD SKY, LA PARTIE EST FINIE.

La vue du sang pourrait en dérouter certains, mais moi, j’étais bien trop habitué à assister à ce genre de spectacle pour ressentir un quelconque sentiment de peur. Seulement cette fois, il ne s’agissait pas de celui d’un des agresseurs, mais de mon propre compagnon. Nous voilà bien dans le pétrin, pourtant un tel coup ne suffirait pas. Loïc était beaucoup trop résistant pour en rester là. La dite prise d’otage l’avait bel et bien affecté et ceci n’arrangerait pas cela. J’avais rarement senti une telle aura émané de cet homme. Si je n’agissais pas au plus vite, l’hôpital que j’avais appelé tantôt ne leur serait plus d’aucune utilité et boufferaient surement les pissenlits par la racine.

Tandis que je m’attardais à fixer cette scène du coin de l’œil, l’autre rigolo s’excitait, agitant son skinner dans tous les sens tout en beuglant quelque chose d’assez incompréhensible. L’on pouvait discerner de nombreuses insultes balancées à tout va à mon encontre. Mon attention se portait surtout sur la demoiselle qui pleurait tout ce qu’elle pouvait sans pouvoir demander de l’aide. Je m’avançais pas à pas, ignorant les vociférations et les plaintes de ceux qui me faisaient face.
    « Tu as tout à perdre, à commencer par ta liberté. Si cela ne t’effraie pas, alors approche. Mais dans tous les cas, quelles sont tes chances de t’en sortir ? » D’un air calme et mesuré, mes bras esquissèrent de vagues mouvements types d’un professeur étalant le principe de la probabilité qui est, de s’en sortir dans ce genre de situation. Ceci explique cela, CQFD.
Et cette seule diversion m’avait suffit à gagner du temps et je me trouvais finalement à porté. Je stopperais le moindre de ses mouvements, une seule option lui faisait maintenant face. Pensant faire face au plus incroyable des abrutis, il finit par relâcher son étreinte sur la demoiselle, qui s’était aussitôt isolée, observant la scène au loin. À présent, elle ne représentait plus aucune gêne. Au même moment, le pirate élançait son arme dans ma direction. Merde. Un cri de désespoir s’était échappé des lèvres de la jeune femme. Persuadée. Désolée. En pleure. Pratiquement fier, mais j’avais malheureusement paré son coup. Quelques gouttes de mon âme ruisselaient le long de mon membre. Retenant son bras le plus fort possible, j’exécutais une prise, bloquant sa main derrière son dos. Immobilisé, hurlant une certaine douleur. Rapidement, comme pour lui infliger le coup fatal, mon direct tranchant vint frapper sa carotide. Paralysé, il s'écrasa au sol, inconscient.

Je tournais les talons pour maintenant faire face à Loïc, qui tabassait à mort le second pirate, tandis que l’autre rampait sur le bitume. Immobile, j’enchaînais une série de pas vers lui, accéléré à chaque fois un peu plus. Arrivé derrière lui, je déposais ma main sur son épaule. Affichant une mine des plus effrayantes. Les mots seuls n’auraient certainement pas suffit.

________________________

「 BEYOND MONDAY 」 – exploding heads with bass sounds


Dernière édition par Logan V. Rockafeller le Mer 18 Mai - 2:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri L. O'Sullivan
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 21/12/2010
✗ DATE DE NAISSANCE : 25/04/1992
✗ ÂGE : 25
✗ MESSAGES : 161
✗ CITATION : « bref. Va clasher ma grand mère pour un niveau équitable. »
✗ HUMEUR : Nobody knows.
✗ EMPLOI : Hôte & Doberman de Logan.
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   Lun 16 Mai - 1:37
Même le Soleil n'a jamais été aussi rouge.





Le vide; Il fallait faire le vide. Oublier la douleur qui n'est qu'une information donné par mes membres à mon cerveaux. L'odeur métallique était de plus en plus intense, le sang ruisselait du haut de mon crane jusque mon menton. Mes jambes, mes bras tremblaient. Le contrôle, j'avais toujours eut le contrôle de moi même. Et pourtant, la douleur retentissait dans tout le reste de mon corps; Mon cœur battait si fort. Des images passèrent dans ma tête. Logan... Je devait le protéger. Une simple barre de bois ne pouvait pas m’empêcher de protéger mon serment. Logan était plus que le chef des Uroboros pour moi, il était un frère, un ami et tellement plus que ça. Que dirais t-il si je tombais, si je baissais les bras. Mes poings se resserrèrent. Je voulais hurler, je voulais le lui arracher les membres dans une flaque de sang; Je voulais le voir mort. Il n'y avait plus rien autour de moi; Juste ce Pirate. Logan était certainement entrain de s'occuper de la demoiselle. Il savait se défendre et pourtant j'avais sans cesse peur. Peur ? A ce moment précis, je pouvais la lire sur les yeux du Pirate. Il jetait sa planche avant de tenter une fuite. « Pas très classe, mais t'iras nul part enfoiré ». Je me demande encore comment j'avais pu aligner tous ces mots...

D'un geste brusque je l'attrapais par le col, le rapprochant de moi. Son visage n'était pas si loin de moi; je pouvais sentir qu'il était loin d'être capable d'assumer son acte. Mais tout me passait au dessus de la tête, j'étais comme ces psychopates enfermés dans leur propre monde. J'étais presque inconscient lorsque mon poing s'enfonça dans la chair de sa joue, lorsqu'il s'écrasa sur le bitume avant que je ne le relève pour lui donner un grand coup e tête sur le nez. Le craquement de ce dernier me fit frissoner avant que je ne sentes une mains se poser sur mon épaules. « Logan...». Il me fixait d'un aire sévère, comme si j'étais un enfant ayant dépassé les limites. Je regardais le résultat de ma colère sans satisfaction. Le sang du Pirate ruisselait de son front jusqu'au sol en passant par son nez probablement broyé. Je relachais ma prise, le laissant glisser vers le sol. Il gémissait tandis que je restais silencieux auprès de Logan. Le son des Ambulances vint casser le silence de marbre. Je ne savais pas quoi dire mais je me demandais s'il ne vallait mieux pas fuir dans les secondes se présentant à nous avant l'arrivée des médecins. DE toute façon, on avait un témoin qui nous protégerait surement mais bon... Je n'étais pas d'humeur à parler et mon crâne me faisait atrocement mal. Je commençais donc à m'éloigner de la scène sanglante, la tête basse.


[Fuh. Finit]
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Rockafeller
avatar
THE BORE KILLS THE BOREAS ϟ

about me
Masculin
✗ INSCRIPTION : 11/11/2010
✗ MESSAGES : 946
✗ CITATION : « Les notes dansaient en rythme sur un air électro. Acide. Pulsions électriques. Une étincelle, harmonie démentielle. »
✗ EMPLOI : Serveur & chef suprême d'Uroboros à ses heures perdues
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   Mer 22 Juin - 9:23
SEPT JOURS POUR UNE ÉTERNITÉ.

Tout ce qui venait de se dérouler n’était qu’une pure invention théâtrale du destin. Un destin dont nous connaissions les plans à la seconde même ou j’avais retrouvé mon ami. Aucun faux pas, aucune faveur n’avaient été permis lors de ce « duel » et Loïc était surement loin d’avoir retenu le moindre de ses coups. Étrangement, le temps semblait s’être figé durant la bataille. En à peine une dizaine de minutes, nous avions, à nous seuls mis au tapis cinq Pirates. Je n’en tirais aucune satisfaction, si ce n’est celle d’avoir pu délivrer la demoiselle d’un sort qui lui était bien trop soudain. Après tout, je ne jouis guère du fait d’avoir les mains souillées du sang de mon adversaire et vice versa. Seul un fou se délecterait d’une telle vision. La vue de leurs corps suintants, meurtris par les coups de mon partenaire forcené n’en n’était que plus indignant. Les malheureux en seront surement humiliés à jamais, écrasés, gardant le stigmate d’un combat ayant été perdu d’avance. Tel était leur choix.

Savoir mon ami blessé ne me plaisait pas plus que ça, mais la faute m’en revenait entièrement, après tout c’est moi qui suis venu le retrouver. Peut-être devrais-je m’excuser… mais là n’était pas ma priorité. On entendait au loin, le son strident des ambulances que j’avais appelées un peu plus tôt. Après un rapide coup d’œil sur l’entaille, encore sanguinolente qui traversait la paume de ma main, mon attention se détournait de nouveau sur la demoiselle encore tremblante. Apeurée, fixant ses assaillants, elle était prête à hurler s’ils venaient à se relever une énième fois. Rapidement, j’arrachais à l’un des vaincus, un morceau d’étoffe que j’appliquais autour de la blessure. Dans la même foulée, je m’approchais de la demoiselle, accélérant le pas. M’accroupissant face à elle, je déposais ma main sur sa joue.
    « Il semblerait qu’il y ait eu plus de peur que de mal. »
Toujours sous le choc, elle finit par comprendre qu’elle se trouvait maintenant en sécurité. Je l’examinais, voir si je ne recelais aucune blessure, mais elles n’en seraient que superficielles. On avait évité le pire. Ses yeux venaient de retrouver une certaine vivacité, mais sa mémoire avait déjà enregistré les évènements passés. Ce n’était pas une mauvaise expérience et à l’avenir, cela lui permettra de pouvoir se défendre à tout moment. « M-Merci. », d’une voix chancelante. Attrapant ses mains, je lui donnais un élan pour qu’elle puisse se relever sans que ses jambes ne puissent faillir. Elle s’agrippait et ne semblait plus vouloir lâcher ma main, tandis que je cherchais à rattraper Dimitri, qui avait pris une certaine avance.
    « Attends, Dimitri. »
Il devait avoir maintenant reprit tout ses esprits. J’accourais avec la jeune fille et me retrouvais maintenant face à lui, son regard vide. Quelques gouttes de sang ruisselaient encore, avec peine, sur le visage de mon vieux complice et je ne manquais pas de soulever les quelques mèches qui en cachaient la source. Rapprochant mon visage du sien, je constatais la plaie, tentant d’en essuyer les traces rougeâtres laissée par son fluide à l'aide de mon pouce. Putain, il ne s’était pas raté. Je laissais s’échapper un vague soupir et le fixait, tel un paternel.
    « Je vais m’occuper de ça, d’abord ramenons là en un lieu plus fréquenté. »
J’étais comme ça finalement.


Spoiler:
 

________________________

「 BEYOND MONDAY 」 – exploding heads with bass sounds
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri L. O'Sullivan
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 21/12/2010
✗ DATE DE NAISSANCE : 25/04/1992
✗ ÂGE : 25
✗ MESSAGES : 161
✗ CITATION : « bref. Va clasher ma grand mère pour un niveau équitable. »
✗ HUMEUR : Nobody knows.
✗ EMPLOI : Hôte & Doberman de Logan.
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   Mer 31 Aoû - 22:00
Mes griffes acérées sont à toi.




Marchant d’un bon pas pour éviter les questionnaires, je laissais la charge à Logan de réconforter la demoiselle qui devait probablement être terrifiée. En passant à côté d’elle, j’eu un petit pincement au cœur ; Dire qu’elle m’avait vu détruire ces gars avec une telle fureur. De qui avait –elle peur au final ? Le tact n’était pas de la partie au combat comme lorsque je versais des tasses de thé au boulot. Sans un regard, je dépassais donc la jeune femme apeurée pour aller me planter contre un mur de pierre, un peu plus loin. J’y posais ma tête avant de fixer d’un regard vague, les gouttes de sang glisser une à une sur le sol humide. Tous les bruits de la ville venaient murmurer à mon oreille, je voulais frapper du poing dans ce mur gris et faire cesser les voix, mais je ne m’en sentais même plus capable. Tout mes membres étaient engourdis et je ne sentais plus que cet horrible douleur au crâne. Je me concentrais pour tenir sur mes jambes et pour garder ainsi un semblant d’honneur. Des pas discrets se firent entendre mais mon regard resta flou. « Logan… » Il s’avança vers moi et releva mes cheveux parsemés de tâches rouges.


Les yeux de Logan brillaient tel des phares à la recherche de bateau égaré, seulement voila, j'avais déjà chaviré depuis bien longtemps. Comment avais-je pu dérailler autant ? Je savais à quel point ma colère était dévastatrice mais pourquoi m’appliquer tellement à démolir tout ceux qui se mette sur ma route ? Quelle sorte de monstre moderne suis-je ? Et surtout comment ce cher frère de sang arrive t’il à être si bon avec un tel animal ? Tant de questions et aucunes réponses possible. Lentement je tournais la tête après que mon ami m’ait effleuré le front pour lui répondre. « Si ses blessures sont faibles, allons y. » Je gardais mon équilibre avec difficulté, remarquant que malgré cette puissance j’étais quand même mortel. « Logan… Je… » Mon visage se détourna. Qu’est ce que j’essayais de dire exactement ? M’excuser, Le remercier ? Logan savait très bien que mes sentiments étaient tous barricadés derrière une montagnes de barbelés. Je me contentai de lui adresser un sourire discret tout en titubant contre le mur vers la demoiselle. Dans l’état actuel des choses, c’était bien à lui de s’en occuper, je lui laissais donc la charge principale. « Ne t’inquiète pas pour moi, d'accord? » Murmurais-je comme si j’avais lu dans ses pensées. Malgré son apparence de générosité, ses sentiments étaient comme les miens. C’est pourquoi j’avais appris aux fils des années à deviner ce que cachait un grand sourire. Il était digne et les Uroboros pouvaient en être fiers. Moi je l’étais, je le suis et je le serais à jamais.




[Aaaaah. Je suis impardonnable, mais tu me pardonne ? /paf/ I'm so sorry. Déjà pour le temps de réponses, j'ai battu les records là. Et aussi pour la petitesse de mon post @_@ J'espère que mon jeu te plaira toujours autant komême ;_; ]
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Rockafeller
avatar
THE BORE KILLS THE BOREAS ϟ

about me
Masculin
✗ INSCRIPTION : 11/11/2010
✗ MESSAGES : 946
✗ CITATION : « Les notes dansaient en rythme sur un air électro. Acide. Pulsions électriques. Une étincelle, harmonie démentielle. »
✗ EMPLOI : Serveur & chef suprême d'Uroboros à ses heures perdues
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   Lun 26 Sep - 8:59
Verrà la morte e avrà i tuoi occhi.

Strident. Le hurlement des ambulances se faisait entendre tel un crescendo alarmant, comme pour signaler qu’il était tant pour vous de quitter cette scène dramatique. Tu n’étais pas vraiment satisfait de ta prestation, loin de là. L’idée que tu t’étais faite de cet acte te semblait écrite d’avance. Une idée nommée destin. Vous aviez la force, ils avaient l’avantage du nombre. Tu n’imaginais seulement pas qu’un tel élément perturbateur pouvait ainsi briser l’harmonie théâtrale que tu t’étais mise en tête. Pourquoi avait-il fallu que ce type ait encore la force de se relever et user de celle-ci même pour ainsi oser toucher ton frère. Intérieurement, tu fulminais. Tu n’avais pourtant jamais commis une telle erreur, mais celle-ci avait le don de te mener dans une colère noire. Seulement, tu masquais cette colère derrière ton éternel sourire, veillant à ne pas en laisser paraître le moindre signe à la demoiselle qui ne semblait toujours pas vouloir délivrer ta main de son étreinte.

Il te tournait le dos. Avait-il donc honte ce qu’il avait pu faire à ce jeune pirate ? Qu’avait-il fait, réellement. Rien d’autre que te protéger comme tu l’aurais sans aucun doute fait pour lui de façon détournée et certainement de sorte à ce qu’il pense s’en sortir seul. Un lien fraternel ne se brise pas aussi facilement et ne peut être que renforcer de part ces combats que vous menez ensemble. Alors, pourquoi avait-il l’air si indigne. Pourquoi. Pourquoi soudainement démontrer d’une telle déchéance. Oui, pourquoi. Même toi, tu ne le savais pas. Tu ne pouvais trouver en toi la réponse à une telle énigme. Quel genre d’entité pouvait avoir un tel pouvoir pour ainsi embrumer son esprit. Son ton était hésitant, sa voix chevrotante, ses idées troublées. Mais rien ne laissait paraître un indice qui te permettrait de comprendre.

En un instant. Attrapant son poignet, tu l’entraînais de force dans une course, afin de finalement retrouver le bruit. La rue. La foule. La jeune femme avait du mal à suivre ton rythme, manquant de trébucher mainte fois sur un trottoir. Tu scrutais les nombreux bâtiments, cherchant désespérément un endroit sain pour l’y déposer et repartir soigner les blessures de ton vieil ami. Tu cherchais, encore. Et là. Stop. Une simple pharmacie. Ne laissant pas le temps à l’un de tes compagnons d’en placer une, tu tirais de nouveau sur leur bras, avant de t’engouffrer en ce lieu médical. Les employés vous dévisageaient, fixant avec d’un air blasé, la blessure altérant le front du rouquin. Sans y prêter la moindre attention, tu te dirigeais seul vers l’un d’entre eux avant de leur exposer la situation. Et quelle situation. Tu y laissais donc la fille, entre leurs mains. Repartant aussitôt suivis de ton fidèle ami, une fiole à la main. Ses dernières paroles raisonnaient encore dans ta tête. « Ne pas t’inquiéter. » Voilà qui était assez amusant. T’engouffrant de nouveau dans une ruelle à l’écart, tu le plaquais contre un mur, sortant de ta poche, un mouchoir en tissus. Tu l’humidifiais du contenu du flacon que tu t’étais procuré, le déposant immédiatement sur la plaie à vif. Tu riais de cet instinct maternel. Tu restais muet.

________________________

「 BEYOND MONDAY 」 – exploding heads with bass sounds
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri L. O'Sullivan
avatar

about me
Féminin
✗ INSCRIPTION : 21/12/2010
✗ DATE DE NAISSANCE : 25/04/1992
✗ ÂGE : 25
✗ MESSAGES : 161
✗ CITATION : « bref. Va clasher ma grand mère pour un niveau équitable. »
✗ HUMEUR : Nobody knows.
✗ EMPLOI : Hôte & Doberman de Logan.
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   Lun 26 Sep - 22:35
Serre moi encore, serre moi.



Aussi loin que je me souvienne, Logan avait toujours été comme ça. Il avait prit cette jeune fille inconnue sous son aile et l'avait ramenée dans une pharmacie. Un vrai papa poule celui-là. Pendant une seconde je me fis la réflexion que Logan avait eue une enfance, comme chacun de nous; Je tentais d'imaginer ce petit rouquin, comment aurait pu être ses parents... Il avait probablement dû être un frère très attentif pour que Sasha se comporte de telle façon avec lui. Je ressentais une pointe de jalousie, quelque part. Mon crane me faisait souffrir, mais la douleur commençait à être moins intense, pourtant je ressentais toujours ce sentiment de confusion étrange. Ne pense pas, ne dit pas que je suis une machine à tuer. Ce n'est pas ce que je veux être, mais lorsque quelqu'un touche à Logan ma colère devient elle-même monstrueuse. Depuis quand suis-je devenu si faible moi qui me croyais sans faiblesse ? Depuis quand je me pose des questions pareilles... Logan parlait encore à ma place, mon silence était pesant mais le sien l'était d'autant plus. Pour une fois, l'unique fois de ma vie, j'attendais quelque chose de lui. Accoudé contre le présentoir du magasin j'observai mon ami expliquer la situation avec tellement d'aisance que je ne pus m'empêcher de laisser échapper un ricanement. Il avait décidément un lots de qualités dont je ne pouvais me vanter. Dans cette situation, j'aurais plutôt été du genre à claquer le poing sur la table, comme un ivrogne, pour recevoir mon médicament rapidement.

Après que cette scène soit terminée, je me contentai de suivre silencieusement mon ami en l'admirant pour son calme et sa patience. Au final je comprenais que sans lui je n'étais pas moi-même, que d'une certaine façon il me complétait. Il était le calme, l'intelligence mais aussi la fourberie et j'étais sa bombe à retardement. C'est les mains dans les poches que je suivais encore et toujours Logan avant qu'il ne nous engouffre dans une ruelle éloignée de la circulation. Je n'eus le temps de me poser aucunes questions que ses mains poussèrent mon corps affaibli contre le mur. Mon pied se cognait contre une canette vide, le bruit me fit plisser les yeux. En les rouvrant je sentais une légère brulure au niveau de ma blessure ouverte, un mouchoir à la main, Logan était en train de m'appliquer le contenu de son récipient sur ma plaie. Il souriait. Je sentais le souffle de son rire contre ma peau. Il enlevait les traces de sang séchés qui parsemaient mon front tout en veillant à ce que mes cheveux ne glisse pas dans la plaie. Aucuns mots n'auraient pu sortir de ma bouche à ce moment précis tellement je me perdais dans mes pensées et mes sentiments. Mes mains tremblaient, son sourire ne s'effaçait pas et je n'arrivais plus à contrôler la chaleur de mon propre corps. Lorsque sa main se posa une énième fois sur mon visage je lui attrapais férocement. Ses mains étaient rougies de mon propre sang, mais ce fut son ossature qui m'intriguait, légère et fine. Ses poignets ne m'avaient jamais parus si frêles et en détresse. Ma large main entourait avec aisance ce dernier sans pour autant l'oppresser. La sensation de sa main, plus ou moins, dans la mienne me fit frissonner. Je lâchais prise. « Arrêtes ça ... » murmurais-je d'un ton à peine audible. Au fond, je ne voulais pas qu'il cesse de s'occuper de moi, je savais que j'en avais besoin pour ne pas finir comme un chien errant. Mais cette sensation de bien être était malsain, je ne pouvais pas me permettre d'aimer que ce frère pose ses mains sur moi. Une douleur me prit soudainement avant que je ne me laisse tomber sur le sol humide. Ce fut tout mon corps en entier qui tremblait. Logan me suivait dans mon mouvement.

Agenouillé dans l'humidité, le visage de Logan était tout contre le mien. Comme à son habitude. Comment pouvait il prendre toujours autant soin de moi. La bataille m'avait affaibli, mais avait fait naitre un tout nouveau sentiment. Je baissais les yeux pour ne pas à avoir à affronter son regard compatissant. Sa main se posait sur mon épaule, mon regard se redressa. Je passais ma main glacée dans sa nuque avant d'approcher son visage plus près du mien. Je n'eus qu'à peine le temps de sentir son souffle brulant sur mes lèvres avant de gouter aux siennes. Lentement je laissais glisser timidement ma langue dans sa bouche jouissant d'un tout nouveau péché. Je l'enlaçais contre moi pour l'entrainer dans mes bras, contre moi, tout contre moi. D'un mouvement rapide et sec je lui retirais son sweat pour admirer son corps. Son torse était bien plus svelte que je ne l'imaginais. Je parcourais ses courbes avec mes lèvres en y posant de brefs baisers. Avec une audace sortie de nulle part je remonte à son visage pour lui mordiller la nuque, les oreilles puis les lèvres tout en déboutonnant son pantalon. Hésitant, je glissais ma main à l’intérieur de ce dernier. Mes mouvements s’arrêtèrent brusquement, je levais les yeux pour le regarder. « Logan ? Tu veux que j'arrêtes... ». Ma main était comme paralysée. Je ne comprenais pas ce qui venait de se produire. Je venais d'embrasser Logan, de le toucher comme si... Comme s'il était plus que mon frère. Ce n'était pas dans mes habitudes de déshabiller un homme sans raison. J'étais là, assis dans cette ruelle, avec mon meilleur ami torse nu sur moi. Était-ce un amour refoulé ou simplement une ignorance de la limite entre l'amitié et l'amour. Je voulais le repousser et m’excuser, mais le voir là à motié nu, en face de moi, sans aucuns moyens de défense me rendait hors de moi. Il avait toujours fait partie de ma vie, je jalousais ceux qui partageaient plus de choses. Cette envie luxurieuse était arrivée d'un seul trait, comme si je l'avait gardé en moi pendant tout ce temps. Je pris le visage de Logan entre mes doigts, sans attendre une réponse de lui, je me relevais lâchant prise. Son sweat gisait toujours au sol. Je tentais de comprendre mon geste. Oui j'en avais déjà rêve, de cet amour impossible. Je me sentais coupable et foutrement dégouté de mon propre acte. Comment je pouvais aimé ce genre de chose, je ne voulais pas admettre que finalement j'aimais cette sensation. Le corps de Logan était plus attirant que n'importe quelle fille que j'avais pu croiser. Je donnais un grand coup dans le mur avant d'y poser mon front et de serrer les dents. Pour la première fois depuis des années, je voulais laisser couler mes larmes.



Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Rockafeller
avatar
THE BORE KILLS THE BOREAS ϟ

about me
Masculin
✗ INSCRIPTION : 11/11/2010
✗ MESSAGES : 946
✗ CITATION : « Les notes dansaient en rythme sur un air électro. Acide. Pulsions électriques. Une étincelle, harmonie démentielle. »
✗ EMPLOI : Serveur & chef suprême d'Uroboros à ses heures perdues
✗ GANG : Uroboros

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   Mer 28 Sep - 6:22
Sight, hearing, touch, smell, taste.

L’éclat métallique provoqué par le choc entre être et objet nous avait plongés dans un tout autre univers. Lointain. Inconnu. Inexistant. Un monde ou plus rien ni personne ne semblait s’y trouver, à part nous. Aucun bruit. Aucun son. Aucun être. Juste nous. Dimitri et Logan. Deux vieux amis unis pour une vie. Deux complices. Deux frères. Les sourcils de mon fidèle compagnon fronçaient légèrement au contact de l’alcool à hauts degrés, ce qui me fit sourire. Et. Son corps se mit soudainement à trembler. S’attaquant d’abord à ses mains, les grelottements s’étendaient tout le long de son anatomie. C’était tout bonnement normal. Il venait de se prendre un sacré coup sur la tête, les effets devaient maintenant s’en ressentir bien plus qu’avant, d’après ce que je pouvais en voir. Dans une énième action, déposant l’étoffe humide sur son front, je décidais de m’en retourner chercher de quoi calmer la douleur. Mais il me stoppa soudain. Son regard fuyait, son emprise était dure, mais sans le moindre mal. Sa force était telle, que je ne pouvais bouger, ni faire quoi que ce soit pour m’en réchapper. Je ne comprenais pas. Mon attention fut détournée sur sa main, visiblement plus imposante que mes propres poignets. Je ne pouvais absolument rien faire.

Il eut un léger spasme, me suppliant d’arrêter de sa faible voix avant de s’effondrer. Mon corps fut immanquablement emporté dans son élan. Je ne faisais pas le poids, c’était un fait. Sa perception était-elle troublée par un éventuel traumatisme ? Était-il donc en train de me confondre avec son ennemi déjà mis au tapis ? Non, c’était décidément impossible. Quelque chose lui pesait sur la conscience, mais ses mots ne sortaient pas. Je m’essayais de nouveau à résoudre cette énigme. La première dont une hypothétique solution m’échappait totalement. Je courais après, voulant l’attraper comme on attraperait la fumée à mains nues. En vain. Je cherchais son regard afin d’y trouver une réponse, mais il filait de nouveau. Je déposais finalement ma main sur son épaule. Mettons cartes sur table, mon vieil ami.

Je n’eus le temps de me prononcer qu’il m’attrapait avant de voler mes lèvres comme on volerait une femme à son mari. Tous mes membres étaient détendus, articulés telle une marionnette. Tandis que mon meilleur ami m’embrassait comme son idylle, mon enveloppe corporelle semblait vide, ne démontrant d’aucun rejet. Il élargit son étreinte, m’emportant avec lui, contre son buste. Et en moins de temps qu’il ne m’en fallut pour m’en rendre compte, j’étais là, torse nu, face à lui. Vulnérable. Comment en était-on arrivé là. Une sueur froide parcourant ma colonne vertébrale, je ressassais notre combat, cherchant désespérément le moindre indice pouvant me venir en aide. Je sentais quelques caresses venant chatouiller mon torse, mais j’étais totalement perdu. Égaré parmi mes pensées. Mes mouvements étaient mécaniques, assistés par Dimitri. C’est quand il commençait finalement à me subtiliser de mon jean que je me décidais de sortir de ma torpeur. Son geste se figea également. Je fixais mon sweat gisant, souillé, n’écoutant pas sa question, certainement pour éviter une quelconque réponse qui le mettrait plus mal à l’aise qu’il ne l’était déjà. Quand mon attention se portait de nouveau sur mon allié, il se trouvait contre le mur d’une bâtisse. Un coup résonna soudainement le long de la ruelle.

Je me ressaisissais enfin. Me dressant sur mes deux jambes, je reboutonnais mon pantalon avant de ramasser mon haut et l’enfiler. Finalement, je réalisais que je n’étais absolument pas celui qui se trouvait en détresse en ce moment même. Dimitri me semblait bien plus désemparé que je ne l’étais. Je ne fuyais pas et ne le souhaitais pas. Pour une fois, tous nos coups foireux s’en étaient retournés contre nous. Telle une punition. « Pourquoi ne m’as-tu pas dis qu- » Je fus coupé. Mes yeux s’écarquillèrent quand je vis une larme couler le long de sa joue. Pourquoi ne m’as-tu pas dis que tu souffrais. Tout était bien plus facile à l’habitude mais là, de simples mots auraient suffi.
    « Le métro est à côté, viens chez moi pour la soirée. »
Pour tout dire, je ne lui laissais pas vraiment le choix. Rien que le fait de le voir pleurer me rendait fou et le fait de penser que cela pouvait être de ma faute m’était inimaginable. Reprenant mon sérieux, je l’attrapais par le t-shirt avant de l’emmener de force jusqu’à l’entrée du souterrain. Je payais son ticket et nous nous trouvions aisément dans une rame en moins de cinq minutes. Le trajet n’était pas vraiment long, mais un silence pesant régnait en maître. Je scrutais son visage, cherchant de sa flamme, cette flamme pourtant si éblouissante lorsque nous sommes ensemble.

Finalement arrivés à destination, la route qui nous séparait maintenant de l’appartement ne faisait qu’un peu moins d’un kilomètre. J’entraînais encore mon complice dans une course infernale. Chaque résident nous fixait d’un air ignare avant d’en retourner à leurs occupations une fois perdus de vue. À quelques mètres, je fouillais mes poches à la recherche de mon trousseau de clés. Les dernières marches étaient dures, mais nous faisions maintenant face à la porte que je m’empressais d’ouvrir. Je le faisais entrer avant de le laisser se débrouiller et partait en direction de la cuisine pour y chercher un verre d’eau. En revenant, je lui faisais signe et le déposais sur une table-basse se trouvant en plein milieu du salon avant de monter dans ma chambre. Je ne souhaitais qu’une chose : me débarrasser de ce vêtement souillé porté depuis. Je le retirais, attrapant dans une armoire le premier t-shirt qui me venait sous la main et redescendre presque immédiatement.
    « Je vais me changer complètement. Ma salle de bain se trouve là-haut. Je te déconseille fortement d’utiliser celle de Sasha. »


Suite du rp, ici.

________________________

「 BEYOND MONDAY 」 – exploding heads with bass sounds
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


about me

MessageSujet: Re: Que veux tu? {PV:Logan}   
Revenir en haut Aller en bas
 

Que veux tu? {PV:Logan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Présentation de Logan Echolls
» Tu veux ma photo ? ( Pv : Junior )
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANGBANGBABY • Three Bee. :: Hotel luxueux-
Sauter vers: